L'actualité vue par la rédaction

Covid-19 et relance : “La force de la vente directe, c’est son énorme capacité d’adaptation”

, par Fabien Soyez

Comment se porte la vente directe après le confinement puis le déconfinement ? Comment compte-t-elle se “relancer” ? Malgré la crise du coronavirus, force est de constater que ce canal de distribution se porte relativement bien. La plupart de ses entreprises ont ainsi fait preuve d’une grande capacité d’adaptation, accélérant l’évolution du secteur vers “l’omnicanalité”. Jacques Cosnefroy, délégué général de la Fédération de la vente directe (FVD), nous en dit plus.


Vente directe : de plus en plus d’acteurs investissent le marché

, par Camille Boulate

Selon une étude Xerfi, publiée en novembre, le nombre d’acteurs évoluant sur le marché de la vente directe a fortement augmenté depuis 2017. Par ailleurs, après une recul du chiffre d’affaires l’année dernière, les entreprises voient leur activité repartir à la hausse.



Le Comptoir de Manon se développe en vente directe

, par Nicolas Monier

Lancée fin 2018, la marque le Comptoir de Manon se développe en vente directe. Cette enseigne, articulée autour des cosmétiques bio et des produits d’entretien, joue à fond la carte écologique et provençale. Une stratégie indispensable pour cibler une clientèle toujours plus exigeante sur ces nouvelles problématiques environnementales.






La vente directe au cœur du BTS NDRC

, par Fabien Soyez

Au sein du nouveau BTS “Négociation et Digitalisation de la Relation Client”, la vente directe occupe une place conséquente. La FVD, qui a longtemps prôné une telle formation, se mobilise pour que ses entreprises accueillent les futurs stagiaires en entreprise.