Actualités experelle-web

Experelle : objectif 400 conseillers en un an

, par Chloé Goudenhooft

À peine lancée, la marque de cosmétiques naturels à base de raisin Experelle rassemble déjà 60 conseillères dont 6 en Belgique. Elle compte se développer par l’international et grâce à un réseau de vendeurs actifs et motivés.

Experelle est une société de cosmétiques naturels issus du raisin et de sa bio-fermentation. Elle a été créée par Frédérique et Dominique Delarche ainsi que par Vincent Bourgeteau, chercheur biologiste et cosmétologue. Les produits ont commencé à être diffusés depuis fin mai début juin. “Ancien propriétaire de Centifolia, un laboratoire de cosmétiques qui revend aux centrales d’achat, j’ai eu envie de créer du lien et de donner une dimension humaine à mon activité”, commente Dominique Delarche. D’où l'idée de quitter le BtoB pour se tourner vers le BtoC.

Expliquer la technicité du produit
Le choix de la vente directe se situe dans le prolongement de ce souhait, mais résulte aussi de la nature même des produits. “Nos crèmes et sérums, très actifs, contiennent de l’eau végétale et sont composés à 99 % de produits naturel. Ils sont le fruit d’une grande technicité. La vente directe est la méthode idéale pour expliquer aux clients le principe de leur fonctionnement.” Le contrat proposé est celui de vendeur indépendant mandataire. À ce jour, Experelle compte soixante conseillères en Bretagne, territoire d’origine de la marque et de la plupart des composants des produits, à Strasbourg, en Belgique et au Luxembourg. “La société est vouée à se tourner vers l’international, explique Dominique Delarche. Nous avons traduit notre packaging en espagnol, en anglais, en allemand, en italien et en néerlandais.”

Motiver les troupes
Le kit de démarrage coûte 45 euros mais le président entend motiver ses troupes en leur proposant des challenges. “Si les conseillers réussissent à recruter deux nouvelles personnes sous deux mois, nous leur offrons un sérum de la valeur du Kit ! Car nous souhaitons qu’ils se montrent actifs, et qu’ils intègrent le système par réseau.” L’enseigne fonctionnera sur le modèle du multiniveau avec des leaders régionaux. “Le plan de commissionnement sur les ventes personnelles s’échelonne de 25 % à 42 % hors taxes”, précise Dominique Delarche. Pour être vendeur actif, il faut réaliser un chiffre d’affaire de 360 euros par mois TTC, ce qui revient à la vente de trois produits par semaine environ. Au-delà, la commission passe à 30 %. “Un conseiller qui compte 12 recrues dont 5 directes aura une commission de 42 % sur ses propres ventes.” Comme objectif, Dominique Delarche s’est fixé 400 conseillers d’ici un an, et 800 à l’issue de la deuxième année.

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Vente directe magazine


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires