Actualités SoftParis formation-web

Soft Paris : entre vente et sexologie

, par Chloé Goudenhooft

L’enseigne de jouet intime et de lingerie Soft Paris fête ses 10 ans cette année. La formation des ambassadrices fait partie des grands axes de l’entreprise. Elle porte aussi bien sur les techniques de vente que sur la question de la sexualité.

 

Les ambassadrices Soft Paris ont le statut de vendeur à domicile indépendant. Elles bénéficient au sein de l’entreprise d’un plan de formation gratuit. “Elles peuvent avoir accès à différents volets : force de vente, gestion de clients, prise de parole en public, mais aussi sur les produits et sur le management, explique Anne-Charlotte Desruelle, la fondatrice. Certaines se font parfois recruter en boutique après avoir été formées par nos soins !” Les formations portent également sur le développement personnel. “Je pars du principe qu’un ambassadeur qui sera mieux dans ses baskets et dans l’ensemble de sa vie sera super performant.” Pour s’adapter aux emplois du temps des vendeuses, ces formations ne sont pas organisées uniquement sous forme physique. “Nous avons mis en place un système de Web-conférence et de e-learning.”

Créer du bonheur

Le programme inclut un volet sur la sexologie. La fondatrice fait de la réflexion sur le couple un des axes stratégiques de la marque. “L’expertise permet d’apporter un conseil et de faire évoluer les mentalités. Dans notre magazine anniversaire, nous incluons des pages sur des courriers que l’on reçoit de clientes. Elles nous remercient d’avoir sauvé leur couple, ou nous expliquent qu’elles sont tombées enceintes après nos réunions alors qu’elles n’y arrivaient pas !” Pour la fondatrice, c’est aussi pour cette raison que le système de vente à domicile se marie bien avec le concept. “Notre marque touche à l’intimité des gens. Ce mode de vente nous permet d’entrer dans un groupe familial pour apporter un conseil. L’objectif, ce n’est pas forcément de vendre mais de permettre une prise de conscience. Un déclic peut se faire. Si une participante ressort d’une réunion en se disant qu’elle a appris quelque chose, Soft Paris aura rempli sa mission : créer du bonheur.”

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Vente directe magazine


Sur le même thème