Actualités avon

Vente directe : Avon est en cours de cessation de paiement

, par Chloé Goudenhooft

La filiale française de la société américaine Avon est en cours de cessation de paiement. Pour l’instant, les ambassadrices n’ont pas été informées du sort qui leur sera réservé.

Qu’adviendra-t-il des 8 000 ambassadrices françaises d’Avon ? À l’heure actuelle, difficile d’en savoir plus. La filiale française de la marque de cosmétiques américains est en cours de cessation de paiement. Le dépôt au tribunal aurait dû être effectué fin octobre, mais il a été reporté. La direction refuse pour l’instant de s’exprimer sur le sujet pour des raisons de confidentialité. Dans les faits, ce sont 127 salariés de la société et 8 000 ambassadrices qui seront touchés par cette cessation de paiement. Parmi les vendeuses à domicile, une trentaine exercerait la vente directe comme activité principale, les ambassadrices de la marque gagnant sinon en moyenne 175 euros par mois.

Dysfonctionnements de livraison
Cathy, ambassadrice de la marque depuis 11 ans en Seine-Maritime, avait eu vent de rumeur concernant un dépôt de bilan pour le mois de janvier. “Cela a été beaucoup plus rapide que prévu”, indique-t-elle. Depuis le début du mois d’octobre, elle s’est elle-même réorientée vers une autre société de vente directe. “Il y avait déjà des dysfonctionnements, notamment au niveau de la livraison. Les clientes me faisaient des réflexions par rapport à la présentation des colis, des brochures et même vis à vis de la qualité. J’ai fait remonter l’information car j’ai perdu du chiffre d’affaires.”

45 jours de délais
Les dernières nouvelles données par la société aux ambassadrice datent du 29 septembre, selon Cathy. “Nous avons reçu un dernier message d’information ce jour là. Jusqu’à il y a deux semaines, les commandes étaient encore garanties, mais depuis ce n’est plus le cas.” Le numéro du siège social qu’elle utilisait pour les commandes ne répond plus. L’idée de rattacher les ambassadrices françaises de la marque au réseau espagnol a été évoquée, mais rien ne permet pour l’instant de confirmer cette hypothèse. Quoi qu’il en soit, les déclaration de cessation de paiement doivent être déposées au Greffe dans un délai de 45 jours à compter de l’état effectif de cessation. Les ambassadrices seront peut-être fixées sur leur sort d’ici la fin de l’année.

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Vente directe magazine


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires