Actualités vente-directe

Vente directe : un CA de 4 milliards d’euros en 2013

, par Audrey Pelé

Le secteur de la vente directe affiche un chiffre d’affaires et des recrutements en hausse par rapport à l’année dernière, selon le Baromètre annuel 2014 de la vente directe réalisé par la FVD et l’Agefos PME. L’enquête précise que les réseaux commerciaux se développent avec une force de vente composée de vendeurs à domicile indépendants (VDI) dont 82 % sont des femmes.

Le Baromètre annuel 2014 de la vente directe* révèle que le secteur affiche un fort dynamisme en France. En 2013, le domaine emploie 600 000 personnes dans l’Hexagone (soit 34 000 de plus qu’en 2012), dont une grande partie dans les réseaux commerciaux mais aussi dans la recherche, le développement, la production, la logistique et les fonctions support. L’année dernière, la vente directe représentait un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros (+ 3,9 % par rapport à 2013).

Les entreprises misent sur la formation
L’enquête révèle que 65 % des entreprises interrogées ont bénéficié d’une croissance dynamique de leur CA au cours des 5 dernières années et ont vu leurs effectifs salariés augmenter dans le même temps.
Alors que les chefs d’entreprises envisagent l’avenir avec optimisme (77 % des sociétés prévoient un CA en hausse à un horizon de 3 à 5 ans), elles investissent dans la formation. 25 % des entreprises interrogées disposent d’ailleurs d’une école de formation. Le taux d’accès à la formation dans le secteur est 2,5 à 3 fois supérieur à celui de la moyenne nationale.

Des emplois durables
L’étude révèle que dans les fonctions transverses (hors force de vente) des entreprises de la vente directe, 94 % des salariés sont en CDI et 88 % d’entre eux sont à temps complet. La population des cadres représente 25 % des effectifs salariés. En ce qui concerne les réseaux commerciaux, 7 entreprises sur 10 se développent avec une force de vente composée de vendeurs à domicile indépendants (VDI). 50 % sont des VDI âgés de plus de 45 ans et 82 % sont des femmes.

Le recrutement par la cooptation
Les vendeurs sont salariés dans 29 % des entreprises et 76 % d’entre eux sont embauchés sous le statut de VRP. 92 % des vendeurs salariés bénéficient d’un CDI et 7 % d’un contrat de professionnalisation. La croissance nette des effectifs des forces de vente est importante car le taux de recrutement des entreprises est de 22 % pour celles employant des salariés et 51 % pour celles collaborant avec des VDI. Les entreprises utilisent différents canaux de recrutement en fonction des candidats recherchés : le réseau de clients (74 % des entreprises interrogées), la cooptation (69 %) et le site Internet de l’entreprise (24 %). Pour le recrutement des vendeurs salariés, le canal principal de recrutement est Pôle emploi pour 77 % des entreprises interrogées.

*Le Baromètre s’appuie sur les chiffres des entreprises adhérentes de la Fédération de la vente directe (FVD).

gplus-profile-picture

Audrey Pelé
Journaliste pour Vente directe magazine


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires