Actualités groupe_femmes_ventedirecte

Victoria France : “Pour nous rejoindre, l’amour de l’humain et des produits est indispensable”

, par Marie Roques

Le réseau de vente directe spécialiste de bijoux fantaisie Victoria est à la recherche de 3 000 nouveaux collaborateurs partout en France à embaucher sur toute l’année 2019. Le point avec Nathalie Graevenitz, fondatrice et directrice générale de Victoria France.

 

Pouvez-vous revenir en quelques mots sur les origines de Victoria France ?

Notre développement a démarré dans l’Hexagone France en février 2009, mais l’enseigne est implantée en Belgique depuis 27 ans. Aujourd’hui, nous formons un réseau de 7 500 conseillères en France et 46 personnes travaillent au siège situé dans le Nord de la France.

 

Quelles sont vos ambitions pour 2019 ?

Nous souhaitons recruter entre 2 500 et 3 000 nouvelles personnes, des conseillères, mais aussi entre 3 et 5 personnes pour le siège.
Pour les déléguées, nous proposons un statut de VDI mandataire classique. Nous sommes membre de la Fédération de la vente directe (FVD), tout est fait dans les règles en suivant la législation.

 

Quelles sont les qualités à détenir pour vous rejoindre ?

J’ai l’habitude de dire qu’il faut aimer le contact client et les bijoux ! L’amour de l’humain et des produits est indispensable. Ces éléments sont vraiment au cœur de nos préoccupations. Aujourd’hui, nos conseillères sont principalement des femmes, même si nous essayons d’attirer des hommes, c’est toujours un peu difficile. Pour 88 % de nos déléguées, l’activité Victoria constitue un complément de revenus. Elles sont pourtant de plus en plus nombreuses à avoir constitué leurs équipes au fur et à mesure et à abandonner leur CDI au final.

 

Proposez-vous une formation ?

Absolument, la formation est dispensée par Victoria France pour aider nos membres à grandir et à se développer. Nous misons aussi beaucoup sur la certification en lien avec la FVD. J’en ai d’ailleurs fait un projet d’entreprise. Nous avons constaté que les certifiés augmentaient rapidement leur chiffre d’affaires. C’est une formation complémentaire très précieuse.

 

Concernant les recrutements, avez-vous des zones géographiques prioritaires ?

Nous recherchons des conseillères partout en France. Historiquement, nous sommes moins développés en Paca et Languedoc-Roussillon, car nous nous sommes implantés sur ces zones de manière tardive. Pour nous rejoindre, nous conseillons aux candidats de se renseigner sur le réseau en participant à une démonstration ou en visitant notre site Web et l’onglet ”Devenez déléguée”.

 

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Vente directe magazine


Sur le même thème