Actualités fvd-handicap

Handicap et vente directe : La FVD signe une convention avec le réseau des Cap Emploi

, par Fabien Soyez

Afin de permettre un plus grand accès aux métiers de la vente directe aux personnes handicapées en recherche d’emploi, la FVD a signé mercredi 22 mai, lors de son 32e congrès, une convention avec Cheops, le réseau national des Cap Emploi.

 

Chaque année, en France, 103 Organismes de Placement Spécialisés (OPS), dénommés « Cap Emploi », accompagnent plus de 100 000 personnes en situation de handicap dans leur recherche d’emploi (en lien avec les entreprises) – et parviennent à trouver un travail à environ 85 000 d’entre elles. « Mais certains ne se retrouvent pas dans le travail salarié, notamment parce que cela ne convient pas à leurs contraintes de santé. Or, le secteur de la vente directe représente une réelle opportunité pour elles, qui souhaitent travailler autrement – notamment à travers le statut de VDI », explique Elisabeth Asdrubal, directrice générale de Cap Emploi 95.

C’est pourquoi, en 2017, celle-ci s’est rapprochée de la Fédération de la vente directe, au nom de Cheops (1), le réseau national des Cap Emploi, afin de proposer aux entreprises adhérentes de la FVD son « expertise sur le recrutement » des personnes en situation de handicap, mais aussi de « faire connaître » les métiers de la vente directe à ces derniers. Ce projet a débouché, mercredi 22 mai 2019, sur la signature d’une convention, à l’occasion du 32e congrès de la FVD, qui s’est tenu à Lille à l’hôtel Casino Barrière.

Comme l’a rappelé Olivier Guilbaud, président de la Fédération, « vous êtes venu nous voir pour nous expliquer l’intérêt pour une personne souffrant d’un handicap, d’exercer une activité commerciale professionnelle à temps choisi ou plein, mais aussi celui des entreprises à favoriser le retour à l’emploi d’individus en situation d’isolement ou aspirant simplement à vivre autrement dans un univers qu’ils auraient choisi ». Selon lui, la vente directe « contribue à la cohésion sociale, en réintroduisant proximité, suivi et fidélisation. Elle offre aussi de nombreuses opportunités à tout un chacun, quel que soit son âge, son niveau d’étude, son lieu de résidence, son expérience professionnelle ou son état de santé. Enfin, elle est une fantastique école de tolérance et de confiance en soi. »

 
handicap-ventedirecte

 

Un partenariat pour une « meilleure connaissance mutuelle »

Selon Olivier Guilbaud, la convention passée avec Cheops devrait permettre aux entreprises adhérentes de la FVD de « valoriser leurs marques » auprès des Cap Emploi, « d’être reconnues comme favorisant l’intégration des personnes en situation de handicap ». En plus de contribuer à démontrer que dans le secteur de la vente directe, « le succès n’est pas une exclusivité morphologique ». Et d’ajouter qu’en « unissant nos forces et notre volonté commune, nous réussirons à créer les conditions nécessaires pour un retour à l’emploi de ces personnes ».

Le partenariat ne consistera pas, rappelle Georges-Eric Martinaux, président de la Commission employeurs de CHEOPS, à « faire oeuvre de bienfaisance ou à respecter simplement la loi qui impose d’avoir 6 % de son effectif en personnel handicapé, mais à proposer aux entreprises de la FVD des candidats avec des compétences réelles, correspondant à leurs besoins ».

L’accord signé lors du congrès de la FVD devrait notamment permettre de pérenniser des actions déjà menées depuis quelques mois avec les Cap Emploi dans la région Île-de-france : un premier événement aura ainsi lieu, en juin 2019, pour présenter les métiers de la vente directe aux demandeurs d’emploi franciliens handicapés accompagnés par les OPS. « L’idée, finalement, c’est une meilleure connaissance mutuelle – pour les entreprises, de la relation handicap-emploi, et pour les demandeurs d’emploi accompagnés, des opportunités de reconversion intéressantes offertes par ce secteur », conclut Elisabeth Asdrubal.

 

(1) Le Conseil national Handicap & Emploi des Organismes de Placement Spécialisés représente les Cap emploi auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des partenaires sociaux.

 
 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires