En pratique nadege-delaquaize

Une journée avec Nadège Delaquaize, coach Herbalife

, par Chloé Goudenhooft

Installée à Evreux, Nadège Delaquaize travaille comme coach Herbalife depuis 13 ans. Sa journée est jalonnée de dégustations, de réunions, de conseils et du suivi personnalisé de ses clients.

 

11 heures 30

Cela fait déjà trois heures et demie que Nadège Delaquaize a démarré sa journée. Dès 8 heures, elle organisait déjà une dégustation du petit déjeuner vitalité Herbalife auprès de quatre de ses clients. La séance se déroulait à Evreux (27), dans des locaux mis à disposition par la société. “Quatre personnes étaient présentes. Nous avons parlé des besoins que le corps a le matin et des apports de la boisson dégustée.” À 9 heures, elle a enchaîné sur un rendez-vous avec une cliente pour un parrainage. “Ce week-end, il y avait une présentation régionale d’Herbalife à Rouen. Comme cette cliente était intéressée pour démarrer son activité, je lui avais proposé de venir.” Confirmée dans son envie, la cliente est donc venue récupérer son kit de démarrage et écouter les conseils de lancement procurés par Nadège Delaquaize.

À 10 heures, j’ai ensuite animé un challenge bien-être et contrôle de poids, poursuit la coach.  Il s’agit d’une série de 12 sessions pour donner des informations sur différents éléments de nutrition. Ce matin, neufs personnes étaient présentes. Tout le monde était en forme et intéressé par le sujet. C’était un bon moment de convivialité.”

 

15 heures 30

Nadège Delaquaize vient de livrer une cliente sur une commande passée la semaine dernière. À midi, elle avait réalisé une autre dégustation au centre. “Une de mes clientes voulait tester une boisson à l’aloe vera ainsi qu’un shake”, précise-t-elle. Une dizaine de personnes étaient présentes, toutes aussi enjouées. Nadège Delaquaize a ensuite tenu une sorte de permanence pour répondre aux besoins et aux questions de clients, puis elle s’est rendue à une réunion de coach. “ Nous avons préparé les ateliers du mardi soir. Il peut s’agir d’initiation à la capoeira, de cours de cuisine, etc. Nous invitons parfois des intervenants. L’amie d’une coach qui tient un bar à ongles est déjà venue pour lancer un partenariat, par exemple.” Nadège Delaquaize s’est ensuite concentrée sur du travail plus administratif.

 

17 heures 30

Notre coach Herbalife est rentrée chez elle. “J’ai allumé un feu de cheminé, souligne-t-elle, ravie de pouvoir profiter de la douceur de son foyer. Je me suis préparé un thé et j’ai poursuivi mon travail administratif.” À 18 heures 15, elle téléphonera à différents clients pour les appels de suivis hebdomadaires. Ce soir, quatre clientes attendent ses conseils. “Je commence par prendre des nouvelles. On enchaîne ensuite sur une analyse personnelle, sur les résultats obtenus et sur les conseils, puis je conclus en reparlant de la vie.” Elle appellera ensuite des contacts obtenus par recommandations de la part de ses clients ou de ses prospects. “Je vais appeler cinq nouvelles personnes puis je vais en relancer six autres que je n’ai pas réussi à contacter la semaine dernière.” Quand Nadège Delaquaize aura terminé de de passer ses appels, elle filera à sa salle de sport pour une heure d’entraînement personnel. Sa journée professionnelle ne sera toutefois pas encore terminée. “Le lundi, nous avons une conférence téléphonique avec le groupe de coachs. Ce soir, elle portera sur la manière d’apporter un bon suivi à ses clients. L’appel commencera à 21 heures et devrait durer 35 minutes. C’est mon mari, qui travaille avec moi, qui l’animera. Je resterai donc cette fois dans une écoute active !”

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Vente directe magazine


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires