En pratique charlotte-bussiere

Une soirée avec Charlotte Bussiere, ambassadrice pour Soft Paris (vente directe d’accessoires coquins)

, par Innocentia Agbe

Charlotte Bussiere est ambassadrice pour Soft Paris (jouets intimes, lingerie, accessoires, etc.). Ce soir, elle se rend chez une cousine éloignée à Pessat-Villeneuve à 20 kilomètres de Clermont-Ferrand, pour une vente coquine. Par Innocentia Agbe*.

17h30
À quelques heures de l’événement, qui doit se dérouler précisément à 19h30, Charlotte Bussiere est sereine. “Cela fait bientôt trois mois que j’ai commencé cette activité, j’ai déjà fait une dizaine de ventes. Je commence à être rôdée”, assure-t-elle. Mais surtout, elle est organisée. Révision des fiches produits, préparation de la valise, tout est passé en revue. Elle a aussi pris soin de mettre l’hôtesse en condition. Ensemble, elles ont notamment réfléchi à l’emplacement des produits et ont dressé le profil des participants. Elle sait qu’elle va devoir initier des novices aux produits coquins, mais même cela, elle ne l’appréhende pas. “D’après ce que j’ai compris, il s’agit de leur première Soft Paris party. La moyenne d’âge sera comprise entre 40 et 50 ans, je vais donc mettre l’accent sur des produits ludiques”, explique-t-elle. Son objectif est d’atteindre environ 800 euros de chiffre d’affaires.

21h
La vente a pris du retard. Finalement, les deux dernières personnes attendues sont arrivées vers 20h15. La Soft Paris party bat désormais son plein. Charlotte Bussiere est ravie : “Une quinzaine de personnes sont présentes, comme prévu. Il y a autant de filles que de garçons célibataires et des couples”, analyse-t-elle. Une combinaison parfaite pour créer de la complicité et lancer des jeux ludiques. Mais il ne s’agit pas que d’amusement. Charlotte Bussiere ne perd pas de vue un de ses autres objectifs : elle veut recruter. “Dans un premier temps, je leur ai présenté l’entreprise, dressé un bref historique de Soft Paris et ensuite je le leur ai parlé des recrutements. C’est important car je veux monter une équipe”, confie-t-elle.  

Le lendemain
Charlotte Bussiere dresse un bilan de la vente, qui s’est finie tard la veille, vers 00h30. “Étant donné que c’est un sujet un peu difficile (les jouets intimes, ndlr), les personnes en couple étaient un peu plus réfractaires, mais tout le monde a joué le jeu”, se réjouit-elle. Pour elle, la bonne ambiance a définitivement été un des points forts de cette soirée. Par exemple, pour mettre tout le monde à l’aise, elle a organisé un jeu de psychologie inversée. Sur un post-it, chacun devait noter la tâche ménagère qu’il détestait le plus et expliquer pourquoi. Mais juste avant qu’ils ne lisent ce qu’ils avaient écrit, Charlotte a changé la question en “pourquoi n’aimez-vous pas faire l’amour ? Cela a créé des situations cocasses”, explique-t-elle. Surtout, ce jeu lui a permis d’entrer dans le vif du sujet en délicatesse. Ensuite, tout au long de la soirée, elle a toujours réussi à trouver des volontaires pour essayer des crèmes intimes et expliquer les sensations ressenties devant les autres. “Ils étaient surpris car ils ne s’y attendaient pas du tout. Cela a fait rire les autres qui ont posé beaucoup de questions sur les effets”. Et cela a porté ses fruits, les crèmes se sont vendues comme des petits pains. Au niveau du chiffre d’affaires, elle n’a pas eu autant que ce qu’elle voulait, mais elle a tout de même réussi à se dégager 200 euros de marge.

 

* Article publié dans le numéro daté septembre-octobre de Vente directe magazine.

* Article publié dans le numéro daté septembre-octobre de Vente directe magazine. – See more at: http://www.courriercadres.com/vente-directe/devenir-et-etre-vendeur/vente-directe-pour-demarcher-de-nouveaux-clients-05112013#sthash.731hlQJt.dpuf
* Article publié dans le numéro daté septembre-octobre de Vente directe magazine. – See more at: http://www.courriercadres.com/vente-directe/devenir-et-etre-vendeur/vente-directe-pour-demarcher-de-nouveaux-clients-05112013#sthash.731hlQJt.dpuf

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Vente directe magazine


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires