En pratique muriel-et-franck-pantuso

Vente directe : le marketing relationnel relance l’emploi !

, par La Rédaction

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes impliqué de près ou de loin dans les métiers du marketing relationnel ou que vous vous intéressez à ce secteur d’activité. Alors, bonne nouvelle, vous êtes au bon endroit au bon moment. Créer son emploi, construire des réseaux, n’a jamais été aussi favorable, c’est plus que jamais une solution fiable qui répond à une évolution économique bien réelle car tous les indices le prouvent, c’est le mode de distribution et le commerce de demain ! Par Muriel et Franck PANTUSO, ambassadeurs Rose de mai Frédéric M (beauté et bien-être), société Capréussite.

La “sécurité de l’emploi” est une vision du passé. Quand on sait que l’on ne peut  plus  compter  sur  les employeurs, on se tourne vers soi-même et on décide de prendre le contrôle de son avenir et de sa vie professionnelle. Et c’est justement quand l’économie des secteurs traditionnels va mal que les gens deviennent créatifs, font preuve d’ouverture d’esprit et que les vrais entrepreneurs émergent. C’est donc le moment idéal pour faire connaître les nouvelles formes de marketing qui marchent et les nouveaux modèles économiques qui construisent les emplois de demain.
L’avantage du marketing par réseaux est que le terrain a déjà été préparé. C’est un modèle de réussite qui offre des chances égales à tous. Le marché n’a jamais été aussi prêt à accueillir un tel développement, les états d’esprit sont ouverts à la libre-entreprise et les acteurs économiques de ce secteur sont parfaitement rodés sur les plans de carrière proposés. Nos métiers réunissent aujourd’hui de façon optimale et ingénieuse les nouvelles tendances de la communication et de la consommation. C’est donc pour l’emploi le “plan B” idéal car comme son nom l’indique, le marketing relationnel se passe des circuits de distribution traditionnels et fait de chacun d’entre nous des entrepreneurs indépendants, qui plus est, à leur tour créateurs d’emplois…

Augmentation du nombre de VDI
Notre réseau n’a jamais autant attiré de vocations et de motivation pour ce système de distribution et n’est pas surpris aujourd’hui de voir tous les profils s’intéresser à la vente directe : anciens salariés de tous secteurs d’activité, retraités en recherche de solutions d’un complément de revenus, couples de commerçants qui se détournent du commerce traditionnel…
On constate tous les jours sur le terrain que notre marketing et tout ce qui l’encadre collent parfaitement aux attentes du marché : besoin de s’engager sur des métiers d’avenir, découvrir des solutions d’emplois indépendants à développer depuis chez soi, recherche d’idées de création d’entreprise, besoin de liberté d’actions mais aussi d’un encadrement sécurisant, d’accompagnement, de plans de formations, de reconnaissance du travail fourni, d’épanouissement et de développement personnel autant que professionnel, d’une meilleure qualité de vie, d’honnêteté, de valeur du travail, d’esprit d’équipe, d’entraide… en un mot, besoin de réussite mais avant tout d’humanité !
Aujourd’hui, avec nos réseaux et avec Frédéric M, on est sûrs de nos valeurs, et on sait qu’il suffit juste de relever les manches et relever la tête pour construire ces nouveaux développements et répondre à ces attentes. C’est l’état d’esprit qui nous anime et qui porte ses fruits depuis plusieurs mois vu l’essor important de nos réseaux.

Pas seulement revenu d’appoint…
C’est aussi à notre avis le moment pour les instances professionnelles d’avoir une communication pertinente, plus large, plus osée sur le potentiel réel du marketing de réseaux, à mettre au service de la promotion et de l’image de notre secteur d’activité et des entreprises qui la composent. Avec un discours plus large pour positionner notre secteur comme commerce des temps modernes, comme nouvelle forme de franchise et non pas en mettant toujours en avant une communication trop réductrice et passéiste de “vente à domicile pour un revenu d’appoint”.
C’est vraiment le moment de ne pas être timide.
Car, contrairement à l’image restrictive que l’on en donne, la distribution en marketing relationnel ne s’adresse pas forcément à des profils de vendeurs ou de commerciaux. Il ne s’agit pas d’être un excellent vendeur ou un professionnel du produit pour réussir dans le marketing relationnel, mais de savoir construire un réseau…

Le produit… entre autres
C’est pour cela que contrairement à ce qui est souvent mis en avant, ce n’est pas le produit qui est le facteur le plus important à considérer mais l’accompagnement humain, le coaching, les formations qui feront de chacun un entrepreneur solide et durable. Le pouvoir n’est pas dans le produit, le vrai pouvoir est dans le réseau et dans les mentalités. C’est cela le modèle d’entreprise de l’ère de la communication dans lequel on est entré. Oui, on peut enseigner aux gens à changer d’état d’esprit et à vivre la vie de leurs rêves au lieu de les laisser subir la crise et être dans une éternelle résignation. En plus si la réussite personnelle est satisfaisante, il est encore plus gratifiant d’aider les autres à réussir. Plus que jamais le marketing de réseaux est la solution anti-crise, qu’on se le dise !…

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires