En pratique

L’enthousiasme, c’est LA valeur ajoutée du commercial !

, par La Rédaction

La vente est un monde qui supporte mal la morosité. Si les commerciaux terrain ne sont pas empreints d’un certain feu intérieur, leur pouvoir de vente décroit. Pourquoi un commercial enthousiaste a-t-il plus de chance de vendre ? Évelyne Platnic-Cohen, fondatrice de  Booster Academy, vous dévoile en 3 points les secrets de l’enthousiasme.


VDI, l’indépendance protégée

, par Julie Tadduni

Il y a peu, le statut de VDI (vendeur à domicile indépendant) fêtait ses vingt ans. Ce qui fut une révolution dans le monde de la vente directe ne manque pas d’avantages et se veut simple pour encourager à se lancer. Le point avec Yann Bédard, responsable juridique de la FVD.


Vacances : entre détente et vente directe

, par Aline Gérard

L’heure attendue du départ en vacances a sonné et votre valise est bouclée. À côté de votre crème solaire et de votre maillot de bain, vous avez décidé de glisser quelques produits de votre kit de démonstration. Juste au cas où…


Kit de démarrage, attention aux arnaques !

, par Marie Roques

Pour démarrer son activité, le VDI va se voir remettre un kit de démarrage. Si, dans certains secteurs, ces kits sont d’une valeur marchande élevée et donc vendus par l’entreprise, ils ne devraient pas, pour autant, constituer une source de profits.


Premières recrues : cherchez de vrais passionnés !

, par Chloé Goudenhooft

Pour qu’une entreprise de vente directe soit viable, il faut que son système de recrutement permette au réseau de s’auto-alimenter. Si le plan de rémunération doit être attractif, le choix des premiers vendeurs est aussi primordial pour bien se lancer. Il faut miser en priorité sur des personnes vraiment convaincues par le produit que vous proposez.



Demandeur d’emploi et VDI : le cumul est possible !

, par Chloé Goudenhooft

Un demandeur d’emploi qui se lance en vente directe peut continuer de percevoir des allocations chômages telles que l’ARE ou l’ASS. Il devra néanmoins se soumettre à certaines conditions, comme rester inscrit à Pôle emploi, continuer d’effectuer des recherches et ne pas dépasser un certain revenu.


“Le descriptif du poste correspondait à ce que je cherchais”

, par Chloé Goudenhooft

Évelyne Mahieux est tombée sur une annonce Charlott’ Lingerie par le biais de Pôle emploi. Mais non parce qu’elle cherchait un poste : elle travaillait sous contrat au sein de l’organisme, et s’est laissé séduire par ce que proposait l’enseigne… La vente directe lui offrait ce qu’elle attendait d’un emploi : elle a signé !


Vente directe : le marketing relationnel relance l’emploi !

, par La Rédaction

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes impliqué de près ou de loin dans les métiers du marketing relationnel ou que vous vous intéressez à ce secteur d’activité. Alors, bonne nouvelle, vous êtes au bon endroit au bon moment. Créer son emploi, construire des réseaux, n’a jamais été aussi favorable, c’est plus que jamais une solution fiable qui répond à une évolution économique bien réelle car tous les indices le prouvent, c’est le mode de distribution et le commerce de demain !